Welcome!

Symbian Authors: RealWire News Distribution, Kevin Benedict, Shelly Palmer, Jayaram Krishnaswamy, Eric Brown

News Feed Item

Cellebrite réunit un groupe d'experts afin d'identifier les tendances de l'investigation scientifique d'appareils mobiles pour 2013

GLEN ROCK, New Jersey et PETAH TIKVA, Israel, January 24, 2013 /PRNewswire/ --

Appareils personnels, données stockées au sein d'applications, et cryptage plus avancé des appareils mobiles font partie des tendances de l'investigation scientifique mobile en 2013

Tandis que débute l'année 2013, Cellebrite, le principal fournisseur de solutions mobiles pour l'investigation scientifique d'appareils mobiles et le transfert de données, a présenté une liste des tendances majeures de l'investigation scientifique mobile qui façonneront l'année à venir.

     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20130123/588983 )

Pour recueillir cette liste, la société Cellebrite s'est entretenue avec un certain nombre  d'experts issus des forces de l'ordre, d'entreprises privées et d'universités, ainsi qu'avec des analystes de l'industrie familiers de l'investigation scientifique mobile, de la sécurité de l'information, des enquêtes électroniques et des produits mobiles dédiés les plus évolués à ce jour. Ils ont souligné les neuf tendances suivantes comme étant celles auxquelles les professionnels de l'investigation et du droit doivent impérativement se préparer en prévision de l'année à venir :

1. Les appareils personnels impactent le secteur de l'investigation scientifique. Tandis que la tendance « Bring Your Own Device » (« Apportez votre appareil personnel », ou BYOD) semble infiltrer les entreprises en 2012, l'industrie de l'investigation scientifique mobile sera confrontée cette année à l'impact qu'aura ce comportement de plus en plus répandu. L'adoption de l'attitude BYOD au sein des entreprises implique que les professionnels de l'investigation scientifique découvriront un plus grand nombre de téléphones compromis. Selon John Carney, directeur de la technologie chez Carney Forensics : « Pour les experts de l'enquête électronique, la tendance BYOD leur imposera de composer avec davantage d'appareils qui contiennent à la fois des preuves personnelles et professionnelles, ainsi qu'avec une augmentation des recours légaux relatifs à l'accès aux appareils et à la vie privée, au cours des enquêtes se déroulant dans le milieu des entreprises. »

2. Données critiques : une application dédiée existe. Conformément au rapport 2012 de Nielsen, l'utilisateur moyen d'un smartphone dispose d'environ 41 applications installées sur un seul appareil. « Qu'il s'agisse de messagerie mobile, de navigation personnelle, de médias sociaux ou d'amélioration de la productivité, les applications vont envahir les smartphones et les tablettes en 2013 », a déclaré M. Carney. « La capacité à extraire des données critiques stockées dans les applications deviendra le nouvel étalon grâce auquel les enquêteurs évalueront la supériorité des outils mobiles d'investigation scientifique. »

3. Des téléphones plus intelligents impliquent un cryptage plus ellabore. « Attendez-vous à voir davantage de cryptage des données sur les smartphones dans le but de protéger la vie privée et les données d'entreprise, ce qui rendra plus difficile l'investigation scientifique », a annoncé Eoghan Casey, partenaire fondateur chez CASEITE. La technologie des mots de passe a progressé elle aussi ; les écrans à verrouillage par motif ont entravé les efforts légaux d'extraction de données. En 2013, cherchez des outils d'investigation mobiles afin de découvrir de nouveaux moyens de contourner un plus grand nombre de mots de passe et de dispositifs de verrouillage des terminaux, et étudier les technologies avancées de chiffrement.

4. Les enquêteurs ne doivent pas concentrer leurs efforts sur un seul système d'exploitation mobile. Bien qu'Android ait capté 75 % du marché au 3e trimestre 2012, cette part de marché ne résume pas tout aux yeux des professionnels de l'investigation scientifique. Comme l'a expliqué Paul Henry, analyste en sécurité et en investigation scientifique chez vNet Security : « Bien qu'Android soit le système d'exploitation dominant, la majeure partie de la bande passante est toujours utilisée par les appareils d'Apple, ce qui confère à ces derniers une importance critique au cours de nombreuses enquêtes. » En outre, malgré le recul de BlackBerry ces dernières années, M. Carney a précisé : « Leur popularité depuis plus d'une décennie fera d'eux un patrimoine important, utile aux enquêtes menées dans les années à venir. »

5. Windows 8 crée la surprise. Malgré toute l'attention suscitée par Android et Apple, la vraie surprise de l'année 2013 sera l'expansion de Microsoft au sein du marché des appareils mobiles. Bien que des questions subsistent sur l'importance que prendront les appareils de Microsoft, le groupe d'experts de Cellebrite prévoit pour cette année une augmentation du besoin en outils d'investigation scientifique mobile prenant en charge Windows 8.

6. Les appareils mobiles se répandent dans le cadre des témoignages. La recherche des appareils mobiles et des données qu'ils contiennent va devenir primordiale dans le cadre des enquêtes civiles et pénales au cours de l'année à venir. « Les avocats plaidant au civil s'aperçoivent que la preuve constituée par un appareil mobile est tout aussi importante que les documents numériques et les preuves sous forme d'e-mail », a fait remarquer M. Carney. Selon Heather Mahalik, responsable technique de l'investigation scientifique mobile chez Basis Technology : « Plus que jamais, les experts en enquêtes électroniques ont aujourd'hui besoin d'une formation complète afin d'assurer la bonne extraction de toutes les données pertinentes stockées sur des appareils mobiles. »

7. Le paysage réglementaire et législatif reste incertain.« Les législateurs et les juges examinent les téléphones cellulaires bien plus attentivement qu'ils ne l'ont fait avec les ordinateurs », a ajouté Gary Kessler, professeur agrégé à l'université d'aéronautique d'Embry-Riddle et membre du groupe de travail ICAC North Florida. « Cependant, dans la mesure où peu d'entre eux comprennent la nature de cette technologie, ils s'égarent grandement dans l'excès de prudence. Cela témoigne de la nécessité d'une meilleure éducation sur la portée et les possibilités de l'investigation scientifique mobile et sur ce qu'elle signifie en matière de vie privée et d'enquête préliminaire. »

8. L'incidence des logiciels malveillants mobiles va augmenter. En 2013, la recherche de logiciels malveillants sur les smartphones et les tablettes va augmenter de façon exponentielle, en particulier sur les appareils Android. Selon Cindy Murphy, inspecteur dans le domaine des crimes informatiques et de l'investigation informatique au Madison Wisconsin Police Department : « Les usages prévus de logiciels malveillants mobiles seront très similaires à ceux de leurs homologues non mobiles : voler de l'argent, dérober des informations et s'immiscer dans la vie privée. Pour les professionnels des forces de l'ordre et de l'investigation scientifique, les logiciels malveillants mobiles obligeront à traiter avec des appareils potentiellement compromis qui pourront aider les malfaiteurs à brouiller les pistes, ce qui rend plus difficile pour les enquêteurs l'accession au seuil du doute raisonnable. »

9. Les violations de données par appareil mobile vont s'accroître. « Les fournisseurs de solutions d'investigation scientifique mobile doivent se résoudre à proposer de meilleures possibilités d'étude des smartphones à l'échelle de l'entreprise, afin de soutenir les enquêtes sur les violations de données ciblant les smartphones ainsi que les besoins en matière d'enquêtes électroniques », a poursuivi M. Casey. Les logiciels malveillants, combinés aux intrusions ciblées de grande envergure dans les smartphones (ciblage des données sensibles), vont faire augmenter les risques de vol et de destruction des données, de déni de service et d'espionnage pour les entreprises.

« Depuis l'utilisation croissante de preuves mobiles jusqu'aux défis découlant de la hausse de l'utilisation de méthodes de chiffrement plus robustes, il existe un certain nombre de domaines qui exigeront l'attention des professionnels de l'investigation scientifique mobile au cours de l'année à venir », a affirmé Ron Serber, co-PDG de Cellebrite. « Tandis que l'industrie continuera d'évoluer, il sera essentiel pour les professionnels des forces de l'ordre, ainsi que pour l'entreprise, d'investir dans une formation adéquate et de s'assurer que leurs budgets leur permettront de répondre à la demande croissante d'analyse complète des appareils mobiles et d'extraction des données. »

UFED de Cellebrite fournit des solutions de pointe pour l'extraction physique ou logique de données et de mots de passe, y compris depuis un système de fichiers, sur des milliers de téléphones traditionnels et polyvalents, de smartphones, de GPS portables et de tablettes, avec des capacités d'extraction physique révolutionnaires sur les plateformes les plus populaires au monde : BlackBerry®, iOS, Android, Nokia, Windows Mobile, Symbian, Palm et bien d'autres. L'extraction des données probantes inclut les journaux d'appel, les répertoires, les messages texte (SMS), les images, les vidéos, les fichiers audio, les informations ESN IMEI, ICCID et IMSI et bien plus.

Le groupe d'experts de Cellebrite a réuni :

  • Eoghan Casey, partenaire fondateur chez CASEITE
  • John Carney, directeur de la technologie chez Carney Forensics  et avocat au cabinet Carney
  • Paul Henry, analyste principal en sécurité et en investigation scientifique chez vNet Security, vice-président de la Florida Association of Computer Crime Investigators et instructeur principal SANS
  • Gary Kessler, professeur agrégé à l'université d'aéronautique d'Embry-Riddle et membre du groupe de travail ICAC Northern Florida
  • Heather Mahalik, responsable technique de l'investigation scientifique mobile chez Basis Technology et instructeur SANS certifié
  • Cindy Murphy, inspecteur dans le domaine des crimes informatiques et de l'investigation informatique au Madison Wisconsin Police Department
  • Ron Serber, co-PDG de Cellebrite

Pour consulter la liste complète des tendances établies par le groupe pour l'année 2013, veuillez cliquer ici.  

À propos de Cellebrite :

Fondée en 1999, Cellebrite est une société mondiale connue pour ses avancées technologiques dans l'industrie cellulaire. Chef de file et autorité mondiale en matière de technologies de données mobiles, Cellebrite a créé sa division d'investigation scientifique mobile en 2007, présentant une nouvelle gamme de produits destinés au secteur des forces de l'ordre. Utilisant des méthodes d'extraction et des techniques d'analyses avancées, Universal Forensic Extraction Device (UFED) de Cellebrite est capable d'extraire et d'analyser les données provenant de milliers d'appareils mobiles, y compris les téléphones polyvalents, les smartphones et les GPS. UFED de Cellebrite est l'outil de choix pour des milliers de spécialistes de l'investigation dans les secteurs des forces de l'ordre, de l'armée, du renseignement, de la sécurité et des organes gouvernementaux dans plus de 60 pays.

Cellebrite est une filiale en propriété exclusive de Sun Corporation, une société japonaise cotée en bourse (6736/JQ). http://www.ufedseries.com

Contacts avec les médias :

Dror Haliva
Cellebrite
Tel: +972-3-9260907
dror@cellebrite.com
http://www.ufedseries.com

More Stories By PR Newswire

Copyright © 2007 PR Newswire. All rights reserved. Republication or redistribution of PRNewswire content is expressly prohibited without the prior written consent of PRNewswire. PRNewswire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.